Alerte sécheresse

20 juillet > 30 septembre

L'arrêté préfectoral en date du 29 septembre, place Mehun-sur-Yèvre en situation de crise : « Il est demandé à l'ensemble des consommateurs d’eau, qu’elle provienne d’un point de prélèvement privé ou d’un réseau public de distribution, de faire preuve de responsabilité dans l’utilisation de la ressource en eau » et ce sur l'ensemble des communes du département.

  • Les prélèvements pour l’irrigation réalisés directement en cours d'eau ou les prélèvements dans les eaux souterraines de type A tels que définis à l'article 7 du présent arrêté sont interdits.
  • Les prélèvements pour l'irrigation dans les eaux souterraines de type B tels que définis à l'article 7 du présent arrêté sont interdits de 10 heures à 20 heures tous les jours de la semaine.
  • Les exploitants d’ICPE mettent en œuvre les dispositions du plan d’alerte renforcée prévues par leur plan de limitation des prélèvements d’eau et des rejets dans le milieu.
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts (à l’exception des massifs fleuris), des terrains de sport et des golfs (à l’exception des « greens et départs ») est interdit de 8h à 20h.
  • Le lavage des véhicules est interdit dans quelque installation que ce soit, à l'exception des véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique et pour les organismes liés à la sécurité publique.
  • Le lavage des voies et trottoirs est interdit, en dehors de la nécessité de la salubrité publique.
  • Les exploitants des systèmes d’assainissement de plus de 2 000 équivalents habitants optimisent la qualité des rejets dans les eaux superficielles suivant les possibilités dont ils informent le service de Police de l’eau. Ils rendent compte à l’administration des actions engagées. A défaut d’amélioration possible de la qualité du rejet, l’exploitant en fournit les raisons à l’administration.
  • La vidange des plans d’eau, de retenues, de biefs est interdite.
  • Les prélèvements d’eau pour l’alimentation du Canal de Berry réalisés par le biais d'ouvrages manoeuvrables et les prélèvements d’eau pour l’alimentation des canaux utilisés pour la navigation sont interdits.